Je ne veux pas me blesser, alors je vais maximiser ma défense, Vol. 3

Par Yuumikan et KOIN. Sorti au Japon sous le titre « Itai no wa Iya nano de Bōgyoryoku ni Kyokufuri Shitai to Omoimasu » par Kadokawa Books. Sorti en Amérique du Nord par Yen On. Traduit par Andrew Cunningham.

Si le premier volume de Bofuri nous montrait comment un joueur occasionnel peut devenir accidentellement l’un des plus gros monstres du jeu, et que le deuxième volume était consacré à nous montrer comment les joueurs hardcore sont également capables de faire exactement la même chose, alors le troisième volume montre nous que n’importe qui, même vous, peut avoir un personnage complètement brisé. Bien sûr, cela nous montre aussi qu’il y a une bonne et une mauvaise façon de procéder. Essayer simplement de faire exactement ce que Maple a fait ne le coupe pas – les administrateurs ont interrompu le fait de le faire à nouveau. De plus, essayer de se protéger contre Maple en acquérant une immunité au poison suppose que c’est tout ce qu’elle a dans son sac à malices. À peine – toutes les 40 pages environ de ce livre, Maple obtient une nouvelle capacité ridicule. Mais sortir des sentiers battus, comme le savent les autres membres de la nouvelle guilde de Maple, est le meilleur moyen d’aller au-delà et de devenir comme Maple.

Maple et Sally décident maintenant de former une guilde, appelée Maple Tree. A cela s’ajoutent Kasumi, Kanade, Chrome et Iz, bien qu’ils soient toujours à la recherche de quelques membres supplémentaires pour compléter les choses. Au fur et à mesure que le livre avance, chacun des membres de la guilde, influencé par Maple et Sally, décide de se lancer dans ses propres petites quêtes secondaires pour essayer d’acquérir de nouvelles compétences aussi excitantes et maîtrisées que les siennes. Pendant ce temps, cela laisse Maple toute seule. Le troisième événement spécial est conçu pour tout le monde MAIS les types de défense élevée, donc elle ne s’amuse pas beaucoup de cette façon. Même le recrutement de jumeaux débutants dans la guilde, qui ont atteint leur maximum de force, ne résout pas son envie de voyager. Qu’est-ce que? Eh bien, mener de nouvelles batailles pour qu’elle puisse devenir un être angélique. Ou un monstre ressemblant à Godzilla. Ou même un mecha.

La lecture de ces livres est tout simplement relaxante. Ils se déroulent dans un monde de jeu «idéalisé», il n’y a donc pas de trolling ou de harcèlement sexuel. Il n’y a que du plaisir. Il a également été intéressant, après avoir d’abord expérimenté l’anime, de voir comment il a géré l’adaptation de ce livre. Certains événements sont compressés – les combats de Kanade, Chrome et Iz ont été efficacement compressés dans un montage. Certaines choses ont changé – nous rencontrons Mai et Yui un peu plus tard dans les livres que dans l’anime, et quand Frederica se présente pour combattre Sally, il n’y a pas de fête sur la plage. L’anime rend également les choses plus… anime-esque, si vous voulez. Je n’appellerais pas le roman léger Maple impassible en soi, mais elle est certainement beaucoup plus douce que son homologue animée. Les jumeaux semblent également un peu moins héros-adorateurs de Maple. Ce sont des choses qui ne fonctionnent pas aussi bien dans le texte, mais lorsqu’elles sont ajoutées à un anime, donnez un peu plus de travail aux acteurs et aux animateurs. Cela rend les deux agréables.

La prochaine fois, nous devrions avoir les batailles d’équipe qui ont formé le point culminant de la première saison d’anime. D’ici là, profitez de ce tome de Bofuri, qui vous rappelle que vous aussi pouvez être ridicule si seulement vous faites assez d’efforts.

Laisser un commentaire