Roi de la ville fantôme

Par Hajime Kanzaka et Rui Araizumi. Sorti au Japon par Fujimi Fantasia Bunko. Sorti en Amérique du Nord par J-Novel Club. Traduit par Elizabeth Ellis.

Le titre du dernier livre était donc Le défi de Gaav, et il s'avère que le défi pour Gaav a dépassé les six premières pages de ce livre. Au lieu de cela, nous obtenons un nouveau grand méchant, Hellmaster Fibrizio, vu pour la dernière fois comme le petit garçon mort que Lina et Xellos ont rencontré. (Vous vous souvenez, celui où j'ai félicité Slayers pour avoir montré à quel point les humains ne sont pas pertinents dans une guerre de démons? Mon mauvais.) Parce que cette série a une héroïne principale plutôt qu'un héros, Fibrizio procède à l'enlèvement de * Gourry * et le tient en otage, forçant Lina et sa compagnie à voyager jusqu'à Sairaag pour le sauver. Mais attendez, Sairaag n'a-t-il pas complètement explosé, avec tout le monde dedans, dans le troisième livre? Ouais. Mais il est de retour, ainsi que tous ses habitants décédés. Cela dit, l'arbre en son centre a été remplacé par un temple plutôt sinistre. Lina pourra-t-elle sauver Gourry et vaincre Fibrizio sans utiliser un autre sort révolutionnaire ? Euh, probablement pas.

Ce roman a été adapté dans le dernier morceau de Slayers Next, bien que les lecteurs noteront pas mal de changements. Il y a *une* romance ici – Sylphiel est amoureuse de Gourry, c'est pourquoi elle revient dans ce livre pour essayer de le sauver, et elle passe une grande partie de son temps à essayer de forcer Lina à admettre qu'elle aime Gourry pour que Sylphiel puisse bouger sur sa vie. Lina ne le fait pas vraiment, réalisant parfois inconsciemment qu'elle veut Gourry autour d'elle, et inventant une excuse à la fin pour continuer à s'aventurer avec lui (même si le reste de la distribution se sépare et rentre à la maison), mais il n'y a rien qui lui ressemble le baiser que nous avons eu dans l'anime. En effet, Gourry, tout comme le reste de la distribution, n'est pas pertinent pour la bataille finale – cela a toujours été la série de Lina, avec les autres comme personnages secondaires mineurs, et c'est vrai ici aussi – elle affronte Fibrizio toute seule, cependant elle obtient un peu d'aide possessive à la fin.

Autres choses intéressantes: Sairaag étant peuplé de ses habitants décédés, y compris le père de Sylphiel, est étrange, d'autant plus que Lina et Sylphiel peuvent dire qu'ils sont des faux, et même ILS savent au fond qu'ils sont des faux. J'aurais aimé voir une réaction plus émotive à cela de la part de Sylphiel, mais, comme Lina, l'auteur évite ce genre de chose. L'épée de lumière prend congé ici, car elle s'avère être d'origine démoniaque, donc Gourry va avoir besoin d'une nouvelle épée (attendez-vous à ce que ce soit le début du prochain livre). Et, comme mentionné, Amelia, Zelgadis et Sylphiel se sont tous séparés à la fin, Amelia retournant à Saillune pour faire rapport à son père (Lina regarde la justice heureuse Amelia et souhaite que sa sœur aînée soit plus raisonnable, une bonne blague pour ceux qui connaissent la continuité alternative des Slayers avec Naga le Serpent). Les fans de l'anime savent qu'ils seront tous de retour pour Slayers Try. Les fans de Slayers savent également que Try était largement méprisé par l'auteur des livres. Disons simplement, ne vous attendez pas à ce qu'ils reviennent pendant un certain temps. (En effet, je pense que nous ne reverrons plus jamais Sylphiel.)

Et donc nous sommes maintenant tous rattrapés par les livres de poche Tokyopop d'il y a des éons, le premier arc de la série est terminé, et nous pouvons passer à un tout nouveau contenu (en anglais) ! Quant à ce livre, c'était une bonne fin, solide, avec quelques bons gags mais s'appuyant principalement sur des batailles et une écriture pleine de suspense pour garder un lecteur engagé.

Laisser un commentaire