J'ai été un bureaucrate de rang inférieur pendant 1500 ans et le roi démon a fait de moi un ministre

Par Kisetsu Morita et Benio. Publié au Japon sous le nom de «Hira Yakunin Yatte 1500-nen, Maō no Chikara de Daijin ni Sarechaimashita» par GA Novels. Publié en Amérique du Nord par Yen On. Traduit par Jasmine Bernhardt et Sarah Neufeld.

Théoriquement, il s'agit d'un Vol. 1, mais je vais être honnête, je soupçonne que c'est un cas unique. Ceux qui liront avec la série parentale, Ive Been Killing Slimes depuis 300 ans et Maxed Out My Level, connaîtront l'administrateur démoniaque Beelzebub et ses assistants, ainsi que le seigneur démon Pecora. Trois des volumes contenaient des histoires parallèles qui parlaient du passé de Belzébuth et de la façon dont elle en était arrivée là où elle est aujourd'hui. Ce volume rassemble ces histoires et en ajoute six autres. Alors oui, vous en avez déjà lu une partie. Cela dit, lire les histoires dans l’ordre contribue à donner un peu plus d’impact à la transformation de Beelzebub du schlub de bureau au démon grandiose que nous connaissons. Il y a des camées ajoutés de la plupart du reste de la distribution, bien qu'ils doivent être soigneusement faits étant donné que la plupart des acteurs se «rencontrent» pour la première fois dans la série principale. C’est à peu près exactement ce à quoi vous vous attendez dans un spin-off.

Dans les six histoires que nous avons lues précédemment, nous voyons comment Beelzebub a été promu environ 11 marches par un Pecora espiègle; comment elle fait face à ses aides, dont l’un est moins une aide qu’elle ne l’aime réellement; comment elle appréhende les audits et est là pour montrer que le temps des pots-de-vin et de la corruption est révolu; comment elle bat son prédécesseur (qui a tenté de la tuer à plusieurs reprises), montrant ainsi sa force; comment elle rencontre Laika pour la première fois lors d'un voyage aux sources chaudes avec son personnel; et comment Pecora la conduit tout autour de la zone à un «rendez-vous», où elle rencontre une certaine sorcière, bien qu'aucune ne s'en souvienne. De nouvelles histoires montrent les parents de Belzébuth; Pecora montrant à Béelzébul la merveille du voyage à la dure; Vania montre qu'en matière de nourriture, elle devient un personnage entièrement différent; Beelzebub rencontre Flatorte, qui est exactement comme vous l’attendiez; Pecora reste chez Beelzebub malgré un mauvais rhume; et nous apprenons les dangers d'un trop grand nombre d'usines de bureau.

Comme sa série parente, c'est fondamentalement amusant et moelleux. Le seul conflit dans tout le livre est lorsque Béelzébul affronte le noble maintenant déshonoré qui était en ligne pour être le prochain ministre, et il n'y a jamais aucun sens qu'il y ait un danger pour elle ou pour les autres. Les histoires aident à développer davantage le personnage de Beelzebub, les plus amusants étant ses parents incroyablement embarrassants (où nous nous penchons essentiellement sur le passé redneck de Beelzebub) et l'histoire de la cafétéria pathétique du ministère, qui dérange tellement Vania qu'elle se lance dans une véritable croisade. pour l'améliorer de toutes les manières possibles. L'ajout de Flatorte permet également de compléter le «J'ai rencontré tout le casting il y a des années et j'ai simplement oublié» le gag que nous avons vu dans les histoires précédentes. Et la relation entre Beelzebub et Pecora est amusante mais aussi douce.

En fin de compte, c'est assez inutile, surtout si vous avez Killing Smiles Vol. 5-7 déjà. Mais si vous aimez vraiment l'univers, c'est un volume décent pour en savoir plus à ce sujet.